Chi-Kong de l’ACTCC


Spécificité des Chi-Kong travaillés au sein de l’ACTCC (voir aussi l’autre page de la rubrique  « Chi-Kong, Yi-Kong et gymnastique Taoïste ») :

Le  chi-kong ,  qu’il  soit  dynamique  ou  statique,  vise  à  la  « maîtrise du souffle » ou  à  la « maîtrise  de  l’énergie ». ;

 

Les six chi-kong pratiqués au sein de l’ACTCC sont directement liés à la Forme de taï chi chuan du style Yang du Petit Dragon. On pourrait même dire qu’ils en sont l’armature ou la « colonne vertébrale ».

Posture de Chi-Kong n°2
Posture de Chi-Kong n°2

Ces chi-kong sont différents des « chi-kong traditionnels » enseignés par la Fédération Française de Wushu, Arts Energétiques et Martiaux Chinois (FFWaemc à laquelle à succédé  la  Faemc).

 

Par la construction de postures relax (relâchées et sur l’axe), ils visent à créer, en les liant,  un équilibre dynamique – tant au plan biomécanique qu’énergétique – entre les 4 sphères suivantes : le cercle des jambes, la « boule » du Centre, le cercle des bras et la « boule » de la tête.


Mettant en œuvre des constructions "charpentées" par des combinaisons de cercles (de l’oiseau) et de spirales (du serpent) – en référence au mythe fondateur du taï chi chuan relatant le combat entre un oiseau et un serpent – ils agissent sur la respiration et contribuent à la libre circulation de l’énergie dans les méridiens, et notamment dans les deux « petites circulations » qui prennent leur source dans le « dantian inférieur ».

 

Une mise en évidence des correspondances entre d’une part les six postures de base de l’un ou l’autre des six chi-kong, et d’autre part chacun des mouvements de la Forme de taï chi (notre enchaînement de mouvements), donne très clairement à comprendre que la Forme de taï chi retransmise au sein de l’ACTCC peut être considérée comme une métamorphose continuelle de ces six chi-kong mis en mouvement.

 

Aussi, puisque de l’intensité de la pratique de ces chi-kong là – et de la compréhension de leurs principes internes précédemment évoqués – découle l’efficience énergétique dans notre Forme de taï chi, l’idée est née de les travailler dans des cours spécifiques, en lien avec la gymnastique taoïste et les yi-kong (voir la page : « Chi-Kong, Yi-Kong et gymnastique Taoïste »).

 

NOUVEAUTE : Pascal Labesse encadre désormais un cours "gymnastique et Chi-Kong alternés assis ou debout", cours de petit effectif pour un travail plus individualisé : admission selon des critères objectifs de pénibilité - fatigue, grossesse, pertes d'équilibre, désorientation corporelle, problèmes moteurs légers, etc. - à évaluer avec l'enseignant (dans un premier temps par téléphone au 06 74 67 93 94).